Budget et économie,  Tous les articles

Les astuces d’épargne à retenir de la Grande Dépression des années 30

La Grande Dépression, qui s’est déroulée de 1929 à 1939, est une période de l’Histoire qui me fascine. Après le Krash boursier de Wall Street, des populations entières ont tout perdu et se sont vues plongées dans une décennie de misère. Durant cette période, les gens ont dû se servir de leur créativité pour boucler les fins de mois et pour nourrir les nombreuses bouches que comptait une famille à cette époque. 

Durant les 23 mois que j’ai remboursé 16 000 $ de dettes, j’ai mis en œuvre plusieurs astuces largement utilisées durant cette période pour m’inspirer à vivre en dessous de mes moyens et d’utiliser ce que j’avais déjà. Certaines sont plus extrêmes que d’autres, mais ce sont de bonnes pistes qui permettent de repenser notre mode de vie quotidien afin d’économiser ou de rembourser ses dus.

1- Cuisiner à partir de rien

À cette époque, on oubliait les recettes et on cuisinait des repas à partir de ce qui se trouvait dans le réfrigérateur et dans le garde-manger. Il n’était pas question d’aller chercher un aliment au marché ou d’acheter une épice raffinée pour agrémenter le souper. Les repas étaient simples, mais suffisants pour nourrir une grande tablée.

Ainsi, cette période a donné naissance ou a rendu populaires de nombreux plats encore cuisinés au Québec de nos jours, comme le pouding chômeur, le pudding au pain, la soupe au chou, aux pois, le pâté chinois et plusieurs plats à base de patates. 

Un aperçu de mon épicerie à 20 $. Je cuisine à partir de presque rien! Voir la vidéo ici.

2- Réparer avant de remplacer

Dans les moments de nécessité, les gens ont toujours le réflexe de réparer avant de remplacer un bien. Ça peut être un vêtement, une nappe, un rideau, un électroménager, de l’électronique et même la plomberie! 

Bien que je ne vous suggère pas de mettre votre sécurité en danger pour économiser une dizaine de dollars, ça peut être intéressant de trouver une solution avant de remplacer quelque chose de brisé. Parfois, utiliser du fil et une aiguille pour recoudre une couture vous prendra 20 minutes et vous fera économiser 10 $! Essayer de réparer une gouttière peut aussi vous faire économiser. 

Ou encore, amener votre ordinateur chez le réparateur vous coûtera peut-être une centaine de dollars, mais cela vous évitera d’en acheter un neuf. 

3- Se divertir dans le confort de son foyer

Durant la Grande Dépression, les ménages n’avaient tout simplement pas de budget pour les loisirs. Ça ne veut pas dire qu’ils s’ennuyaient pour autant! Ils jouaient aux cartes avec des voisins ou se retrouvaient chez l’un d’eux pour écouter la radio si, par chance, il en possédait une. La lecture de livres et de journaux faisait aussi partie des loisirs des gens vivant à cette époque.  

Bref, passer un peu plus de temps à la maison permet de faire de belles économies, surtout à une époque où les loisirs sont largement disponibles dans les grandes villes!

4- Fabriquer soi-même

Que ce soit les produits d’entretien ménager, une décoration ou des torchons, il est très facile de trouver la marche à suivre sur le web. Un vaporisateur tout usage peut coûter 25 sous à faire, alors qu’en magasin, une bouteille peut coûter 3 $! Prendre le temps de réaliser un tel projet peut se transformer en un passe-temps pour vous et un soulagement pour votre portefeuille. 

5- Acheter seconde main ou faire du troc 

À cette époque, les mères de famille échangeaient les vêtements des enfants avec les membres de la famille. En ayant beaucoup de petits, il était facile d’échanger des morceaux selon l’âge de sa progéniture. 

Bien qu’il soit plus difficile de reproduire la même technique, il est facile de l’adapter selon notre réalité. Ainsi, en achetant seconde main ou en participant à des échanges de vêtements, les économies seront au rendez-vous!

6- Dépenser seulement l’argent que vous avez

Durant la Grande Dépression, l’endettement n’était pas une pratique bien vue dans la société. Les gens dépensaient seulement l’argent qu’ils avaient et lorsqu’ils n’avaient plus un sou, ils se débrouillaient autrement. Adopter la même mentalité peut permettre de développer la patience et d’attendre avant de faire un achat irréfléchi!

systeme enveloppe budget minimalisme vivre avec moins

7- Réutiliser

Durant la Grande Dépression, presque rien n’était jeté. Tout était revalorisé, réutilisé ou transformé. Les retailles de légumes nourrissaient les animaux, les contenants étaient utilisés jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus être réparés et les vieux tissus étaient incorporés à des courtepointes. 

Par exemple, plutôt que d’acheter des plats pour les lunchs, réutiliser les contenants de verre ou de salade préparée pourrait être une manière d’économiser quelques dollars par-ci et par-là.

Se servir du passé pour mieux économiser!

Bref, la Grande Dépression n’a pas été une période facile pour ceux l’ayant vécu. Cependant, les astuces développées durant cette période sont une preuve que les gens ont survécu en étant frugaux et économes. L’objectif n’est pas de vivre exactement comme à leur époque, mais bien de s’inspirer de leur réalité afin de parvenir à rembourser vos dettes ou économiser pour un projet financier. 

Sur ce, je m’en vais préparer un pouding-chômeur dans un plat acheté usagé tout en réparant mon chandail! 

Autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *