Lectures,  Tous les articles

Pour une garde-robe responsable – Nouveauté littéraire

Personnellement, je suis rendue à un moment dans mon processus où je veux m’améliorer quant à ma garde-robe. En choisissant des vêtements seconde main et en optant pour des entreprises impliquées dans le développement durable. C’est un défi personnel que je me donne pour la prochaine année!

Le nouveau livre de Léonie Daignault-Leclerc aux Éditions LaPresse m’a charmé dès que j’ai vu sur les réseaux sociaux qu’un tel livre allait paraître. C’est exactement le livre qu’il me fallait pour avoir les ressources nécessaires pour réussir mon défi d’une garde-robe plus écoresponsable.

Le livre

Dans ce livre, l’auteure raconte de A à Z tout ce qui a trait à l’habillement. En passant par les textiles, les manières de consommer ainsi que l’entretien du vêtement, on peut dire qu’on a appris énormément sur le domaine à la suite de la lecture. (Que j’ai dévoré en quelques heures!)

L’auteure met en relation le sujet avec beaucoup de statistiques, de situations vécues et d’informations pertinentes. C’est un peu plus de 200 références tout au long du livre, ce qui lui amène une richesse inégalable!

Durant la lecture, deux passages m’ont particulièrement marqué. Le premier est la statistique qui dit qu’en Inde, ce sont 250 000 suicides en 16 ans qui ont été estimés à cause de la pression dans le domaine de l’agriculture reliée à l’industrie de la mode. En Amérique du Nord, nous sommes tellement déconnectés de la production des vêtements qu’on ne sait pas toujours ce qui se passe de l’autre côté de la planète. Souvent, on l’apprend en faisant quelques recherches ou en regardant un documentaire comme «The True Cost» sur Netflix. En apprendre davantage sur la chaîne de production nous conscientise à choisir des options plus responsables et éthiques.

Ensuite, j’ai appris que le Tencel et le Lyocell sont les meilleurs textiles à opter pour la composition de ses vêtements. L’auteure explique clairement la raison dans son livre et je vous invite à le consulter pour en connaître l’histoire.

En conclusion

Ce que je conclue de la lecture, c’est qu’il n’y a PAS DE MEILLEUR CHOIX quand vient le moment de s’habiller. Selon nos valeurs, qu’elles soient véganes, pour le bien-être des employés, pour des textiles bios ou pour une consommation locale, il est pratiquement impossible de trouver un vêtement qui les respecte toutes. L’important est de trouver une marque ou une façon de consommer qui viendra à la rencontre de nos valeurs à nous!

Bref, je vous recommande fortement de lire cet ouvrage. Il est plus qu’intéressant, surtout dans une société comme celle d’aujourd’hui, où nous croulons sous des quantités astronomiques de textiles afin de mieux penser la manière que nous nous habillons.

Autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *