Budget et économie,  Tous les articles

Économiser à l’épicerie sans l’utilisation de coupons

Le prix du panier d’épicerie moyen grimpe tous les ans. En 2019 seulement, le coût des légumes au Québec auraient augmenté de 17 % comparativement à l’année dernière. Face à une telle augmentation, il est important de trouver des astuces afin de garder la tête hors de l’eau et conserver un équilibre budgétaire pour garder ses objectifs financiers bien en vue.

Cependant, nous sommes nombreux à être occupés entre le travail, la vie de famille et les engagements externes. Bien que la mode du couponning soit attrayante, cette stratégie pour économiser est loin d’être réalisable pour plusieurs d’entre nous par manque de temps ou de ressources. Alors, comment est-il possible de réduire la facture d’épicerie sans l’utilisation des coupons? Voici quelques astuces.

Spéciaux, réductions et dernières chances

Consulter les circulaires pour économiser est une astuce bien connue. Cependant, les épiciers proposent de nombreuses réductions exclusives en magasin selon les produits disponibles et les dates de péremption. Ainsi, on peut découvrir qu’un certain pain tranché a 2 $ de rabais ou qu’une découpe de viande a 5 $/rabais par kilo. Des aubaines qui n’étaient pas affichées autrement que sur place!

Personnellement, je me réserve toujours une partie de mon budget d’épicerie pour des trouvailles de dernière minute. Les produits sur le point d’être périmé font aussi partie intégrante de mon alimentation. Bien que la date «meilleur avant» soit rapprochée, ça permet d’économiser de 30 % à 70 % sur des produits frais, et ce, sans coupon! Souvent, ils sont encore en très bon état et sont propres à la consommation pour quelques jours. Pour ce qui est des viandes, je les place au congélateur directement en arrivant chez moi. Pour les légumes, je m’assure de les cuisiner ou de les préparer dans les trois jours suivant la date d’achat.

Mon astuce

Mon astuce est d’aller régulièrement au géant de l’alimentation situé près de chez moi. Chaque fois, je découvre de nouvelles réductions de dernière chance sur des salades préparées qui sont 0,50 $ au lieu de 4,99 $, des pommes de terre préparées à 0,75 $ au lieu de 3,99 $, ou deux poivrons pour 0,99 $! Je les consomme la journée même ou la suivante et ça me permet d’économiser de gros montants.

Cuisiner ses produits préparés préférés

Une foule de produits préparés nous sont offerts à l’épicerie. On les aime pour leur côté pratique qui nous fait sauver du temps à la maison, mais cette habitude nous coûte cher. Par exemple, un contenant de houmous coûte facilement 4,50 $. Si on le préparait à la maison à partir d’une canne de pois chiche et autres légumes traînant dans le fond du frigo, ça nous en coûterait moins de 2 $. Encore moins si on achète cette légumineuse sèche et qu’on la cuisine du début.

Certes, le processus prendra peut-être 30 minutes de votre temps, mais cela permettra de réduire le prix de votre panier. Surtout si vous appliquez ce principe à plusieurs mets que vous avez l’habitude d’acheter déjà préparés!

Cela n’aura pas que des répercussions sur votre portefeuille, mais aussi sur votre santé! En préparant ces recettes à la maison, vous aurez le contrôle sur les additifs optionnels et douteux en les omettant, mais aussi sur le sel, le sucre et le gras présent dans l’aliment. C’est tout à votre avantage!

Un bouillon de légumes maison à partir des épluchures. C’est gratuit! > La recette ici <

Gaspillage alimentaire, légumineuses et organisation

Chaque année, les familles jettent des aliments à la hauteur de 1 000 $ à 2 000 $ à cause du gaspillage alimentaire et d’une mauvaise gestion dans la cuisine. Acheter de moins grandes quantités de nourriture pourrait être une piste de solution pour réduire le budget alloué à l’alimentation tous les ans.

En cuisinant davantage à partir de ce que votre réfrigérateur ou votre garde-manger contiennent, vous pourrez facilement faire un potage vide-frigo pour passer les légumes flétris ou transformer les carottes et les céleris mous en crudités une fois immergées dans un bac d’eau. En ayant tout simplement moins, vous aurez une meilleure gestion de ce qui se trouve déjà dans votre cuisine et cette habitude engendrera moins de pertes.

Mon astuce

Avant de partir faire les courses, faire un petit tour de ses armoires pour voir ce qu’elles contiennent est une bonne façon d’évaluer nos stocks de manière à ne pas surconsommer et acheter en double, voire en triple des aliments qu’on aurait déjà sous la main. Quitte à retourner plus d’une fois par semaine au marché, au moins vous éviterez de mettre votre argent à la poubelle.

C’est à votre tour d’essayer!

Bref, il existe de nombreuses façons d’économiser sur le prix du panier d’épicerie et de contrer l’augmentation du prix des aliments en profitant des spéciaux et des réductions de dernière chance dans les commerces, mais aussi en cuisinant ses produits préparés préférés à la maison. Aussi, vous économiserez considérablement en ayant un meilleur contrôle sur vos stocks d’aliments à la maison et en cuisinant à partir de ceux-ci avant d’acheter de nouveaux produits. Gardez l’oeil ouvert à votre marché et n’oubliez pas ce brocoli dans le frigo qui est en train de perdre espoir. Bonnes économies!


Autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *