désencombrement garde robe minimaliste marie kondo
Minimalisme,  Tous les articles

Désencombrer sa garde-robe en 20 minutes

Ce mois-ci, comme chaque mois de janvier depuis cinq ans, je me concentre sur le désencombrement de mon appartement. Janvier est un mois souvent tranquille et c’est le moment parfait pour enlever tout le superflu qui a pu s’accumuler durant la dernière année, afin de partir sur de nouvelles bases.

Parmi ces choses à désencombrer, il y a la garde-robe. J’aime y faire le ménage au moins deux fois par année, car en six mois, je peux déterminer si je porte réellement un vêtement ou s’il ne fait qu’encombrer mon tiroir et ma garde-robe. Mes goûts et mon style vestimentaire changent assez régulièrement malgré ma garde-robe unichrome et classique. Je me fatigue rapidement d’un cardigan trop long, d’une robe avec le mauvais col ou d’un t-shirt défraîchi. 

Je fais partie des personnes qui n’ont pas un très grand attachement aux biens. Mais, l’affection émotionnelle ou physique à des objets sont bien réels. Certaines personnes ont plus de facilité que d’autres à se départir de leurs biens lors d’un déménagement ou d’un grand désencombrement. C’est correct ainsi et il faut seulement apprendre à mieux se connaître et à mieux déterminer ses propres besoins.

Aujourd’hui, faire le tri dans ma garde-robe ne demande que quelques minutes. Après avoir fait énormément de désencombrement dans les dernières années, je n’ai que le nécessaire, plus quelques extras. En tout, ça me prend peut-être vingt minutes, passant de la garde-robe, à mon tiroir, aux pyjamas, aux vêtements de sport et aux chaussures de saison. En un simple coup d’œil, je sais si je dois garder un morceau ou non. Voici mes trucs!

1- Réduire l’attachement émotionnel

Un vêtement c’est… juste un vêtement! Il existe des centaines de magasins, des milliers de morceaux et une foule d’opportunités de retrouver quelque chose de semblable ou d’encore mieux. Un pyjama très usé peut être facilement remplacé par un de meilleure qualité qui sera plus beau et plus confortable. Une de vos petites robes noires peut être délaissée si ce n’est pas votre préférée. Un t-shirt taché que vous ne portez plus peut être transformé en quelque chose que vous utiliserez. 

Il faut être capable de passer à autre chose. De regarder vers l’avant. De faire confiance en la vie et de reconnaître que quelque chose de mieux nous attend. Même si un vêtement vous rappelle un beau souvenir, vous ne le reporterez probablement pas. Ce souvenir reste dans votre tête ou vous pourriez toujours prendre une photo si cela peut vous aider à vous désencombrer.

Il m’est arrivé des centaines de fois de me départir d’un vêtement qui me rappelait un souvenir. Une fois désencombré, je n’y ai jamais repensé. Plutôt que d’être attaché au passé, mon esprit était ouvert à la nouveauté. C’est ce qui permet d’avancer!

Dans le pire des scénarios, si vous regrettez d’avoir donné un vêtement, il sera probablement possible de retrouver quelque chose de similaire dans un magasin de seconde main ou en ligne. Mais honnêtement, je crois que ça ne m’est jamais arrivé, ou moins qu’une ou deux fois seulement en cinq ans!

mari kondo tiroir minimaliste
Source photo: Vivre Avec Moins sur Instagram

2- Ce que votre vêtement vous dit

Les vêtements parlent…ou presque! Il suffit de prendre dans ses mains un morceau pour être à l’écoute. Que ressentez-vous? Qu’est-ce qu’il vous dit? Quels mots vous traversent l’esprit?

Personnellement, lorsque je prends un vêtement dans mes mains, je sais presque immédiatement ce que j’en ferai. Toute cette analyse se produit très rapidement dans mon esprit. On pourrait simplifier ce processus de réflexion par quelque chose de très simple, «est-ce que ce vêtement m’apporte de la joie», comme le suggère Marie Kondo

  • Si je trouve que le vêtement a perdu son tonus et qu’il ne m’attire plus, c’est out.
  • S’il est usé, c’est out.
  • Si je trouve qu’il est démodé (donc que je ne risque pas de vouloir le reporter), c’est out.
  • S’il ne me met pas en valeur, c’est out.
  • Si je regrette d’avoir acheté ce morceau, c’est out. Je n’ai pas envie de revivre du regret chaque fois que je le vois!
  • Si je n’aime pas la couleur, c’est out.

Il faut être à l’écoute de ce qu’un vêtement dégage. Si le sentiment ressenti est négatif, ça ne sert à rien de le garder! 

sac désencombrement vivre avec moins
En 20 minutes, c’est tous les vêtements que j’ai décidé de donner.

3- Garder seulement les pièces qu’on porte régulièrement

Imaginez une garde-robe remplie seulement des vêtements que vous adorez porter. Ça serait génial, non? Et bien, vous le pouvez! Si je n’ai pas porté un vêtement dans les six derniers mois, les probabilités que je le porte dans les six prochains sont très minimes. Donc, je donne au suivant! 

Une simple question: Est-ce que j’aurais envie de porter ce vêtement aujourd’hui? 

Après avoir désencombré environ 80 % de mes possessions, faire des désencombrements d’entretien dans ma garde-robe ne prend que 20 minutes. C’est le temps qu’il m’est nécessaire pour faire le tour, regarder chaque morceau un à un et déterminer si je le garde ou non.

Bien évidemment, il existe une foule de techniques pour désencombrer son intérieur. Cependant, ces trois astuces sont celles que j’applique aujourd’hui, après cinq ans de style de vie plus minimaliste.