Maison minimaliste,  Minimalisme,  Tous les articles

Réduire son espace de vie, une solution au désencombrement

Comme vous le savez probablement, j’ai déménagé 3 fois ces 3 dernières années, toujours en diminuant l’espace dans lequel nous habitions. Nous, c’est mon conjoint et moi. Nous sommes passés d’un très grand 5 pièces et demie, à un 4 pièces et demie, puis à un 3 pièces et demie, cette année, à Montréal.

À la base, nous voulions plus grand pour être certains d’avoir notre espace à nous. Puis, nous avons réalisé que nous serions capables d’habiter dans plus petit. À chaque déménagement, nous vendions énormément de choses pour en déménager le moins possible et pour désencombrer.

L’expérience de désencombrer autant

Réduire son espace de vie signifie qu’une grande partie des biens que l’on possède doivent disparaître. L’exercice est difficile, mais nécessaire pour ne pas se retrouver avec un appartement encombré à l’arrivée.

Comme expliqué sur Instagram, j’ai acheté un nouveau sac Matt & Nat cette semaine pour remplacer ma sacoche. Pour voir toutes les explications, rendez-vous sur Instagram! Bref, j’ai dû appliquer la règle +1, -1.

Personnellement, une fois sur place, souvent je continue de faire du désencombrement parce que je trouve qu’il y a encore trop de choses. On s’adapte et on réalise qu’on a beaucoup plus que ce dont on a réellement besoin!

Désencombrer autant peut être stressant, car nous devons quitter des biens qu’on a aimés. Mais, s’en départir apporte un vent de légèreté que vous ne regretterez pas!

Vivre avec l’essentiel

Réduire son espace de vie permet de se reconnecter avec ce qui est vraiment important. On ne peut se permettre de garder des boîtes de choses au cas où, ou tout simplement parce qu’on a la place pour les garder. Réduire permet de faire le tri une fois pour tout.

Cette année, nous avons une très petite cuisine (à voir prochainement avec une vidéo home tour sur ma chaîne YouTube). J’ai dû faire preuve de créativité pour les couverts/ustensiles de cuisine, car il n’y avait pas de tiroir pour ces derniers. Ainsi, j’ai pris un pot que nous avions déjà, et j’y ai placé les ustensiles sur la table. Brillant!

Sur la photo, il est possible de voir le pot d’ustensiles au bout de la table. C’est notre solution à nous! Source photo: Vivreavecmoins sur Instagram

Avant d’acheter quelque chose…

Avoir de petits espaces signifie aussi qu’on ne peut pas s’encombrer de choses non essentielles. Il n’y a tellement pas de place d’extra qu’avant d’acheter quelque chose, vous pensez à ce dont vous devrez donner avant d’acheter.

Source photo: VivreAvecMoins sur Instagram

Par exemple, je me suis départi de 4 paires de chaussures cette semaine en prévision de l’automne qui arrive. Ces dernières étaient des chaussures d’été que je n’ai pratiquement pas mises durant la saison, donc je savais que ça n’en valait pas la peine de les garder.  Aussi, je sais que je veux une nouvelle paire de chaussures cet automne. Ainsi, j’aurai la place pour ma nouvelle acquisition.

Petite garde-robe, pas de problème!

Mon truc pour la garde-robe, c’est d’avoir un certain nombre de cintres. Je n’en achète jamais de plus. Si je n’ai plus de cintre, cela signifie que j’ai trop de vêtements. Ainsi, lorsque j’achète un nouveau morceau, obligatoirement je dois en donner un. C’est mon meilleur truc pour maintenir mon désencombrement dans la garde-robe.

 

Bref, réduire son espace de vie permet de réduire au maximum ce qu’on possède et ainsi vivre plus simplement. Si vous êtes une personne qui avez de la difficulté à désencombrer, considérer de réduire la grandeur de votre maison ou de votre appartement vous aidera grandement dans ce processus si vous en avez la volonté.

Autres articles:

4 Comments

  • Léa

    Merci pour tes articles toujours pleins de fraicheur Vicky, ta nouvelle maison est très belle pour ce que j’ai pu en voir, vivement le home tour!

  • Philippe

    Bonjour,
    Moi aussi je me mets progressivement en mode minimaliste, j’opte également pour un nombre de cintres limité, un nombre de vaisselles limité, un quota de livres à garder, cd, dvd.
    Si j’achète des livres, je peux aussi en revendre beaucoup dur Price Minister, me constitue donc un porte monnaie pour en racheter d’autres.
    Je n’achète plus de livres coup de coeur, je laisse refroidir grâce à une liste et éventuellement j’achète plusieurs mois après à moins 50%….
    Bref je me suis aussi aidé par la passion du minimalisme de Dominique Loreau qui s’appuie sur sa vision entre autres du Japon.
    Ce qui est sûr c’est que cela aère dehors et en dedans….ainsi il parait plus évident que l’essentiel est ailleurs….cesser d’accumuler des objets c’est inconsciemment cesser de se confondre soi même avec un objet.

  • FINKIELSTEIN

    Bonjour Vicky, je vous écris de France, j’ai déjà bien désencombré mon appartement vêtements, objets, meubles et je continue. J’habite un très grand appartement à coté de Paris (112 m2) où j’habite seule avec mon chat. J’aimerais bien comme vous le dite prendre un appartement vraiment petit car je ne vois pas la nécessité d’habiter dans ce grand logement. Seulement, le logement que j’ai est un logement social et quand je dis que je voudrais un logement plus petit on me dit que je paierai plus cher même s’il est plus petit car les loyers actuels sont plus importants. J’aimerais avoir votre avis, d’autant que la ville où j’habite actuellement n’est pas un endroit avec un environnement très appréciable sur beaucoup de plans. En tout cas, je suis une fidèle de votre blog et vous m’aidez énormément avec votre bonne humeur, votre sourire et vos conseils. Cordialement. Elisabeth

  • Promenade Minimaliste

    J’adore l’astuce des cintres !
    C’est vrai que j’ai souvent rêvé d’une grande maison et depuis que je suis dans cette démarche minimaliste, je n’ai plus ce reve, ou alors une ptite maison à moi mais désormais dans les grands espaces je vois surtout plus d’entretien, plus de temps « gaspillé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *