Le minimalisme, c’est quoi?

minimalisme

Qu’est-ce que le minimalisme?

Bien que ce blogue traite du minimalisme au quotidien, je n’avais jamais encore écrit d’articles par rapport à ce style de vie. C’est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur mondialement et qui suscite un intérêt croissant par plusieurs personnes.

Après les nombreux articles que j’ai lus sur le sujet, je vais vous partager ma propre définition de ce terme, ainsi que de mon point de vue. Le minimalisme peut être vu et appliqué de différentes façons dans la vie de tous les jours, mais il en reste que sa racine est la même : vivre avec moins, vivre avec le minimum.

Petit historique

Selon moi, le minimalisme comme nous le connaissons aujourd’hui, existe depuis plusieurs centaines d’années. À l’époque, les gens travaillaient dur pour simplement se loger, se nourrir et se vêtir. Ils n’avaient pas les moyens de s’offrir des petits plus, ou des produits qui n’étaient pas nécessaires à leur vie.

giphy (3)

Crédit photo: Giphy

Au début du 20e siècle, il n’y avait pas la télévision, l’ordinateur, et tous ces moyens de communication que nous avons. Les gens se divertissaient autrement, et bien souvent, ces activités étaient gratuites, très peu coûteuses ou servaient au bien-être de la famille. Un seul paquet de cartes pouvaient amuser une famille au complet durant plusieurs heures!

J’aime tellement cette période de l’Histoire, mais je vais m’arrêter ici, parce que je pourrais en parler pendant des heures. Je referai un article sur la première moitié du 20e siècle éventuellement!

Les personnes étaient les unes en face des autres, et se communiquaient de vive voix. Maintenant, les rares fois que nous jouons aux cartes c’est contre une machine, qui est notre ordinateur. (J’exagère à peine, j’en suis sure!)

Ma mère m’a conté, l’autre semaine, que dans les années 70-80, les épiceries étaient fermées les dimanches. Les divertissements n’étaient pas nombreux non plus à cette époque et les gens se visitaient durant cette journée de congé. Donc, le samedi, elle faisait des provisions, parce que c’était assuré que des amis ou de la famille allaient téléphoner le dimanche pour passer rendre visite.

C’est assez fou non? Maintenant, nous n’osons plus appeler, excusez-moi, TEXTER quelqu’un pour lui rendre visite, car nous avons peur de le déranger, ou nous allons avoir l’impression de déranger.   De toute façon, c’est plus le fun rester chez soi à regarder son actualité Facebook…

Bref

C’est avec l’industrialisation du 20e siècle que nous avons perdu cette notion de minimum. L’industrialisation nous a permis d’acquérir des biens à de plus faibles prix qu’auparavant. Avec les années, la qualité de vie des ménages s’est améliorée. Les salaires permettaient désormais aux familles de s’offrir des biens de consommation plus diversifiés.

Maintenant, la base ne suffit plus. Nous avons besoin de plus. PLUS, PLUS, PLUS, PLUS.

TRAVAILLER. CONSOMMER. TRAVAILLER. CONSOMMER.

Je vous fais peur n’est-ce pas? Pourtant c’est vrai. Nous voulons toujours plus d’argent, pour nous procurer plus de biens, que nous allons montrer sur les réseaux sociaux pour avoir plus de likes. Plus, plus, plus.

Et si on arrêtait deux minutes?

L’essentiel

Le minimalisme est un style de vie qui repose sur les expériences, le partage et les relations. Les biens matériels sont seulement présents pour assurer un confort minimum pour bien fonctionner.

Par exemple, dans ce style de vie, il est préférable de lire un livre, plutôt que de regarder la télévision (où vous êtes dans un état passif). Vous devez utiliser chaque moment pour améliorer votre propre personne, pour bâtir des projets et construire des relations avec ce qui vous entoure.

Dans cette prochaine partie, je vais vous décrire les différents styles de minimalisme qui peuvent exister.

L’extrême

À la base, le minimalisme extrême est le fait d’avoir très peu d’objets. Certains iront même à quantifier cette manière de vivre à moins d’une centaine d’articles. Tout compris. De la brosse à dent, jusqu’aux vêtements et ustensiles, en passant par les meubles.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Source photo: Minimal Student

Ces personnes sont souvent des globetrotteurs qui voyagent avec seulement un sac à dos. Avec l’expérience, ils se sont rendu compte que de voyager avec un paquet de choses non vitales leur nuisait dans leurs voyages. Ils perdaient du temps à emballer ces objets, les perdaient, ou encore leur sac à dos devenait trop lourds et rendait leur parcours désagréable.

C’est extrême, je sais. Mais certaines personnes trouvent leur bonheur dans le peu d’objets qu’ils ont. Je les félicite! Car c’est un exploit de vivre avec si peu.

Minimal Student 

Mnmlist

Andre Why

Le minimaliste, point.

Ensuite, il y a le minimaliste. Celui qui a son logement, pas trop grand, et qui vit avec ce qu’il a de besoin, point. S’il habite seul, il aura une petite table, avec une ou deux chaises, un canapé, un lit avec une petite table de chevet. Dans ses armoires, il y aura le strict minimum pour se faire à manger. Quelques assiettes, quelques ustensiles, un ou deux chaudrons, une poêle. Comme vêtements, des pantalons unis et quelques t-shirts neutres, assez pour une semaine. Dans la salle de bain, une savonnette qui est utilisée autant pour le corps que pour les cheveux.

Loft-Picture

Crédit photo: The Minimalists 

Le minimaliste en devenir

Dans cette catégorie, j’y vois les personnes qui comprennent la psychologie et la pensée qu’il y a derrière ce mouvement, et qu’ils l’appliquent. À ce stade, les personnes se rendent compte de tous les objets matériels qui les entourent, qui les encombrent, et qui les dérangent. Ces futurs minimalistes désirent changer leurs habitudes de consommation et modifient leur quotidien en fonction de cela.

IMG_0532

Ceci est ma chambre. Avec mon dernier déménagement, j’ai réalisé à quel point j’avais trop d’objets. Néanmoins, je continue à faire le tri, et à débarrasser.
Crédit photo: dans ma propre bibliothèque d’images.

Je me considère dans cette catégorie, mais je change mes habitudes, une journée à la fois, pour quitter le monde matérialiste dans lequel nous vivons, pour faire des choix plus éclairés, réfléchis, écologiques et durables.

Le minimalisme est un parcours de vie qui n’arrive pas du jour au lendemain. C’est un cheminement vers la simplicité. Cela peut prendre plusieurs mois à partir du moment où vous savez que vous voulez faire un changement dans votre vie.

Une chose qui est sure, c’est que vous verrez à quel point ce n’est pas les objets qui peuvent vous apporter du bonheur, mais bien les relations humaines et les expériences que vous pouvez acquérir. Une multitude d’évènements vous attendent dehors. Sortez!

Quel minimaliste êtes-vous? Partagez votre expérience!

Partagez ceci:

4 réflexions sur “Le minimalisme, c’est quoi?

  1. Bonjour,

    Ton article est vraiment complet. J’aime bien les différents aspects du minimaliste que tu présentes. Pour ma part, je suis plutôt une minimaliste assez extrême. Etant globe trotteuse, l’ensemble de mes possessions tiens dans un sac de 20 L. Je ne me suis jamais senti plus libre … Si mon point de vue t’intéresse, je tiens un blog sur le minimalisme aussi. http://positivessence.fr/
    C’est avec plaisir que j’échangerai avec toi sur le sujet.

    Bonne continuation
    Lucile

  2. un article bien détaillé je veux juste dire que d’après mon expérience je trouve que les minimalistes sont souvent des gens qui réussissent leurs projets , et personnellement je suis fan de ce style de vie mais je ne peux pas le pratiquer parce que j’aime dépenser, sortir , regarder les films ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *