Tous les articles,  Zéro Déchet

Comment réduire ses déchets sans être adepte du Zero Waste

Le mouvement du zéro déchet prend une ampleur considérable dans notre société. Avec les nouvelles alarmantes sur l’environnement, il n’est pas étonnant que tous désirent faire leur part pour améliorer la situation actuelle. Néanmoins, le zéro déchet peut sembler difficile à atteindre pour certaines personnes, mais il existe tout de même plusieurs façons de réduire sa production de déchet sans toutefois être adepte du zero waste.

Personnellement, je m’inspire beaucoup des blogueurs et blogueuses zéro déchet pour adapter leurs conseils selon mes habitudes de vie. J’essaie de faire attention à ma consommation et je suis conscientisée à essayer du mieux que je le peux, à réduire ce qui termine dans ma poubelle.

Commencer par ce qui se retrouve dans notre assiette

Les premières actions à faire afin de réduire ses déchets commencent inévitablement par ce qui se retrouve sur notre table. Au début de l’année, une étude a été publiée mentionnant que «58 % de la production canadienne est gaspillée». Les consommateurs y sont pour beaucoup, contribuant à 21 % du gaspillage alimentaire évitable dans les maisons.

Réduire la quantité de nourriture achetée à l’épicerie et cuisiner «from scratch», c’est-à-dire ce qui se retrouve sur nos tablettes et notre réfrigérateur permet, selon moi, de réduire considérablement la quantité de nourriture gaspillée. Je me donne comme défi hebdomadaire qu’il ne reste presque plus d’aliments frais dans le frigo, avant d’aller faire l’épicerie. Je m’assure ainsi un excellent roulement de ces derniers, évitant qu’ils ne se gaspillent.

Vous pouvez aussi donner une deuxième vie à vos aliments en faisait un bouillon de retailles de légumes maison! C’est comme si c’était gratuit.

Choisir des aliments minimalement emballés fait aussi partie des trucs pour réduire au maximum de nombre de déchets générés.

Réduire ses besoins

Une deuxième façon de réduire ses déchets sans être adepte du Zéro Déchet est de réduire sa consommation de manière générale. En réduisant ses «besoins» et en arrêtant de surconsommer, on participe à la réduction du rythme de production de ces biens. Aussi, on achète souvent des trucs qui finissent à la poubelle quelques mois plus tard, alors que cela aurait pu être évité.

Par exemple, il y a quelques années, j’avais l’habitude de faire une commande par mois sur un certain site où j’achetais le nécessaire pour la maison. Maintenant, je fais une commande par deux, trois voire quatre mois et j’achète la même quantité de produits qu’avant. Cela signifie que j’ai réduit considérablement mes «besoins» et je suis plus portée à trouver des alternatives avant d’acheter.

Acheter ses produits en vrac est aussi une bonne façon de réduire ses déchets.

Utiliser ce que l’on possède déjà

Sur le même ordre d’idées, plutôt que d’avoir comme réflexe de courir au magasin pour acheter ce qu’il nous manque, je regarde toujours si je ne pourrais pas trouver une alternative chez moi. Souvent, j’écris «nettoyant maison» ou «comment faire partir une tache naturellement» dans un moteur de recherche pour trouver un moyen de parvenir à mes fins sans acheter quelque chose de nouveau.

Cela s’applique à propos de plusieurs choses dans la maison, passant des vêtements, aux matériaux de construction, produits nettoyants maison, cuisine et plus encore.

Comme mentionné dans ma dernière vidéo, 10 trucs que je fais pour économiser, le réutilise les sacs en plastique trouvés ou donnés par des personnes que je connais comme sac à poubelle, plutôt que d’en acheter des neufs au magasin. En plus de donner une deuxième vie à ces sacs déjà dans la nature, cela me permet d’économiser et de réduire la quantité de plastique produite.

Avec du bicarbonate de soude et du savon de castille liquide, il est possible de tout laver!

Réduire les boissons sucrées, boire davantage d’eau

Je suis toujours surprise de la quantité de breuvages sucrés qui se retrouvent dans les paniers d’épicerie de certaines familles. C’est beaucoup de plastique utilisé (sans parler des calories et des dommages sur la santé) alors qu’on a une des meilleures eaux au monde à même notre robinet ! L’ajout d’un bâton de charcoal suffit pour la purifier si vous le souhaitez. De plus, zéro plastique est nécessaire pour cette consommation !

Je peux aussi rappeler d’utiliser sa propre gourde ou sa tasse réutilisable. Mais ça, on le répète déjà assez !

Bref, il suffit d’utiliser de ces principes et de son imagination pour réduire la quantité de déchet dans votre maison ! Sans être une adepte du zéro déchet, j’ai réussi à trouver des trucs pour réduire considérablement le nombre de déchets que je faisais. L’important c’est de se conscientiser et de faire tout en notre possible pour vivre plus simplement et réduire le gaspillage !

Autres articles: