Une année de minimalisme, retour sur ma dernière année

 

uneannéeminimalisme

Le mois d’août 2015 signifie pour moi le début d’une nouvelle étape dans ma vie, celle de ma quête vers une vie plus simple et plus minimaliste. Ce mois-ci souligne ma première année dans ce mode de vie et j’ai envie de vous partager ce qui a changé et ce que j’ai vécu par rapport à ce nouveau style de vie.

Devenir minimaliste ne se fait pas du jour au lendemain. C’est beaucoup de cheminement personnel et matériel dans un monde où la consommation surpasse l’Homme. Ce sont nos avoirs qui déterminent qui nous sommes et non pas nos réussites ou notre personne. Je n’aime pas cette manière de penser et continuer de consommer comme je le faisais me menait droit dans un gouffre où les biens matériels auraient le pouvoir sur ma vie et sur ma liberté.

J’ai fait la découverte du minimalisme en regardant des publications sur Pinterest. Je recherchais des manières d’économiser parce que j’avais des difficultés financières dues à mes habitudes de surconsommation grave (200$ de vêtement par semaine ou par deux semaines, à part les accessoires, les restaurants, etc.).

532631_10151176768113348_1841603441_n

Adepte de la mode il y a quelques années (2012-2013)

Je me suis mise à me questionner sur toute cette raison d’être de mes habitudes de consommation. Je me suis rendu compte que de toujours me procurer de nouveaux biens ne m’apportait pas nécessairement du bonheur, mais davantage de stress.

Le minimalisme en quelques étapes

Dans un premier temps, j’ai pris conscience de mes états financiers. J’ai sorti le relevé de dépenses du dernier mois et j’ai regroupé toutes les transactions selon leur type (restaurant, mode, paiements, épicerie, gaz, etc.). C’est à ce moment que j’ai réalisé que je brûlais mon argent sans m’en rendre compte. Un petit café par ci et par là, au bout du compte ça fait beaucoup d’argent!

finances_minimalistes

Cliquez ici pour savoir comment suivre facilement ses dépenses

Ensuite, je me suis mise à désencombrer. J’ai ressenti une telle rage de voir à quel point j’avais des objets insignifiants qui me pourrissaient la vie à l’entour de moi! Le premier endroit que j’ai désencombré est mon garde-robe. J’avais à l’entour de 40-50 paires de talons haut, juste pour vous donner une petite idée. J’ai vendu chaussures, vêtements, manteaux et j’ai donné tout ce que je ne portais plus ou que je n’aimais plus.

Depuis que j’ai quitté la maison de mes parents (il y a deux ans), je dois avoir réduit ma garde-robe complète de 90%. Maintenant, j’ai de la place dans mes tiroirs, sur le plancher du garde-robe, et sur les barreaux de celui-ci! Quelle légèreté ressentie en se levant le matin et lorsque vient le temps de choisir ce que l’on va porter!

garde-robe-capsule

Image dans mon ancien appartement (il y a 6 mois environ). À ce jour, je n’ai plus ce rack à vêtements et plusieurs morceaux qui y sont accrochés. Je réduis de jours en jours mes possessions, dont les vêtements.

Dans la dernière année, je me suis mise à désencombrer sauvagement. Je n’ai eu aucune pitié pour les objets que j’ai chéris pendant les dernières années. J’ai sorti des boîtes et des boîtes de trucs de chez moi. C’est une méchante bonne thérapie!

Chambre avant minimalisme:

chambre

(ok, il y a 10 coussins et oreillers sur mon lit…)

Chambre pendant le processus de minimalisme:

IMG_0532

Chambre aujourd’hui:

minimalist_bedroom

Minimalisme personnel

Depuis que j’ai commencé le minimalisme, j’ai vu mes intérêts changer. Fini les journées de magasinages mensuelles dans une autre ville. Finis les tournées de lèche-vitrines lorsque je n’avais rien à faire. Fini les heures et les heures de magasinage sur le web. Je me suis mise à avoir plus de temps. Plus de temps pour moi et pour découvrir de nouveaux intérêts.

Mes temps libres sont maintenant consacrés à la création (ce blogue et autre projet créatif), à la lecture (je n’avais jamais aimé la lecture auparavant) et à la cuisine. Que de temps pour prendre soin de soi et ainsi devenir une meilleure personne!

lecture_minimalisme

Source photo: instagram de Vivre Avec Moins 

Le minimalisme m’a fait découvrir une nouvelle face à la vie. Le minimalisme m’a fait découvrir des personnes formidables qui sont inspirantes par leur manière de vivre, que ce soit par le Zéro Déchet, les habitations alternatives telles que les mini-maisons, vivre plus écologiquement et frugalement.

Le minimalisme m’a permis d’économiser beaucoup d’argent, et de reprendre le pouvoir sur mon compte bancaire. Le minimalisme me permet de voir plus clair dans ce monde où nous nous faisons constamment manipuler par le marketing.

Je suis contente d’avoir fait la découverte de ce style de vie et j’aurais aimé le découvrir bien avant. Une tonne de temps aurait été économisée pour des fins plus productives. J’encourage tout le monde à devenir plus minimaliste. Ce mode de vie nous donne une conscience collective qui vaut des millions et enrichit notre qualité de vie et celle des autres qui nous entourent.

Une année de minimalisme pour moi a été extrêmement bénéfique et ce n’est que le début. J’ai encore du travail à faire par rapport au désencombrement, mais toute chose en son temps. Prenez le temps de bien le faire, prenez le temps de prendre le temps.

 

Partagez ceci:

13 réflexions sur “Une année de minimalisme, retour sur ma dernière année

  1. Tu es très inspirante. C’est fou le temps qu’on peut perdre pour des activités futiles ou encore la place que peut prendre le désir de toujours avec plus dans notre tête. C’est presque une prison.

  2. Génial, tu es inspirante!! J’essaie de transiter vers ce mode de vie et mon dieu que cela nous fait travailler sur nous même . J’ai l’impression qu’on découvre qui ont est au fond de nous même. C’est merveilleux ! Continue comme ça 🙂

  3. Bonne continuation! La frugalité fournit plus de bienfaits! Pour moi, le désencombrement ne se limite pas aux objets inutiles, mais aussi au numérique (trop de fichiers inutiles dans un ordinateur/portable, trop de photos superflues, réseaux sociaux, utilisation d’Internet, etc.), à la vie sociale (exemple refuser les invitations non essentielles, ne pas trop impliqué bénévolement, etc.), aux objectifs de vie (trop d’objectifs n’arrivent pas, peu d’objectifs à la fois), au flux d’information (oui, on consomme beaucoup trop d’information: livres, journaux, revues, magazines, médias, TV, Internet, blogues, etc).

  4. Bravo Vicky! Ton blog vient nourrir ma détermination à entreprendre l’aventure minimaliste. Pour le logement, ça s’est fait tout seul… depuis quatre ans, je n’ai ni télévision, ni internet à la maison et je n’en souffre pas. Je dispose de ces «outils» où je travaille, ça me suffit. De plus, je ne garde aucun objet (ou meuble) inutile chez moi. Mon grand défi, ce seront les vêtements. Je crois que je vais miser sur la réduction au niveau du nombre… je dois avouer que je ne trouve pas dans les friperies ce que j’aimerais porter…enfin… si quelqu’un a de bonnes adresses à suggérer, je demeure ouverte!
    Merci encore de partager ton expérience!

    1. Savais tu que le minimalisme ne signifie pas nécessairement s’habiller dans les friperies? Si ton plaisir à toi est de magasiner dans une telle boutique tu ne dois surtout pas t’en empêcher! l’important dans tout cela c’est de faire des achats intelligents que tu vas porter à plusieurs reprises et qui feront partie de ta garde-robe capsule!

      Acheter dans les friperies aident pour l’environnement et pour la non-consommation, mais si tu ne trouve pas ton compte là-bas tu ne dois pas t’en sentir mal. J’ai de la difficulté aussi à m’y trouver des morceaux que je porterai réellement.

      Si jamais tu veux partager des photos de tes réussites, n’hésites-pas à m’en envoyé par Facebook (Vivre Avec Moins) ou dans les commentaires! 🙂

      Merci pour ton commentaire 🙂

  5. Wow, je viens de tomber sur ton blog.

    D’abord, bravo! La transformation de la garde-robe, c’était littéralement un exploit. J’ai toujours été du genre à ne pas avoir grand-chose niveau vêtements et souliers, et j’ai réussi à me départir d’une bonne partie malgré cela. Mais réduire de 90 % sa garde-robe, c’est juste wow.

    Ensuite, bon, j’ai de la lecture à faire sur ton blog. Je suis dans un lent processus de désencombrement depuis 2 ans environ. Pourquoi lent? Parce que je n’avais déjà pas grand-chose; le besoin de désencombrer n’était pas urgent du tout, mais fait autant de bien. J’y vais donc à petites doses et ne revient jamais en arrière.

    Je prône la simplicité matérielle, mais aussi dans la vie, dans le voyage… voyager simplement, vivre simplement (parce que je crois qu’on peut s’encombrer aussi autrement que matériellement).

    Bon, tout ça pour dire que je suis bien heureuse de découvrir ton blog 🙂

  6. J’aime te lire, c’est agréable et plein de bon sens! Pour ma part, sans vraiment le savoir, je pense que je suis minimaliste depuis plusieurs années. Je n’ai jamais été dans la surconsommation, et surtout je n’ai jamais eu besoin de beaucoup d’argent pour vivre… et je n’ai donc jamais été carriériste malgré mon niveau d’études (ce que les gens ne comprennent pas). Et tu as raison, je pense qu’être vrai et authentique ne passe pas par ce que l’on possède… Bonne continuation pour ce super blog!

  7. Bonsoir, 16/Nov/16th
    Je découvre votre blog 😃

    Mon dieu , je cherche à m’alléger depuis plusieurs changements dans ma vie, et la quantité à désencombrer me repousse dans des retranchements avec une force incroyable.

    Je m’abreuve des expériences glanées sur le Web, livre de Marie Kondo, Loiseau et l’action ne s’enclenche pas. Je me sens en dessous de tout alors qu’a 54 ans j’ai fait preuve de vivacité dans pas mal de décisions.
    Auriez-vous un conseil salvateur ?
    Bien cordialement, et merci d’avance pour la diffusion de vôtre expérience précieuse.
    Carole 🙌💨

  8. Bonsoir,

    Je découvre votre blog plein d’encouragements ! 👏
    Des évolutions de vie de famille…je n’arrive pas à me débarrasser et j’étouffe ! Comme beaucoup.

    J’espère y arriver moi aussi, Marie Kondo, Dominique Loiseau…. il me manque un déclic pour mettre le pied à l’étrier et enfin DÉMARRER une vie raisonnable et responsable.

    Merci pour ce site constructif au possible🙌💨
    Carole/Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *