Comment suis-je devenue minimaliste

 

Août 2015 est le point de départ de ma vie plus minimaliste. Avant cette date, il était possible de me qualifier comme matérialiste, superficielle, adepte de la mode et du fast fashion, dépensière compulsive, la fille aux 50 paires de talons hauts, etc.

Qu’est-ce qui a fait basculer ma vie d’extrême consommatrice à adepte du minimaliste? C’est simple. Voici comment.

C’est en août 2015 que j’ai atteint un certain plafond de dettes. En tout cas, pour ma part, atteindre le chiffre fatidique de 10 000$ sur ma marge de crédit a été pour moi un vrai choc. Malgré les commentaires de mes collègues universitaires : « C’est normal d’avoir des dettes d’études, c’est normal d’être endetté à l’université… », je savais que pour moi, ce n’était pas normal.

Une photo de moi lorsque j’étais une très grande consommatrice.

Dix mille dollars c’est énorme lorsque j’ai réalisé que toutes ces dettes étaient des dettes de CONSOMMATION et non pas des dettes d’études. Malgré le budget que je m’étais fixé, je dépensais toujours plus. Environ 500$ de plus par mois en biens non nécessaires : des vêtements, des accessoires, des souliers, des talons hauts, des bottes, des sacs, etc.

10 000$

C’est à ce moment précis que je me suis mise à faire des recherches, particulièrement sur Pinterest, à propos de comment économiser. Alors que je m’étais planté solide avec mon argent, j’ai voulu rectifier la donne le plus rapidement possible.

Mon tableau Pinterest sur le minimalisme et les économies: ici. 

C’est en effectuant ces recherches que j’ai découvert le minimalisme et ce mode de vie a été une révélation pour moi. J’ai à ce moment compris que tout l’univers dans lequel je baignais depuis plusieurs années n’était qu’une course à « qui a toujours mieux ».

En pratiquant le minimalisme, j’ai réussi à reprendre le contrôle de mon argent, j’ai réussi à désencombrer ma vie de tout ce qui était toxique et inutile, je pratique maintenant des activités beaucoup plus saines que le magasinage, et j’arrête de toujours vouloir plus.

C’est tellement bien d’arrêter de toujours se sentir dans une course et d’arrêter de toujours se comparer aux autres pour être sûre que c’est nous la meilleure.

Le minimalisme m’a redonné ma liberté, en quelque sorte.

Comment avez-vous découvert le minimalisme?


Autres articles:

 

Partagez ceci:

4 réflexions sur “Comment suis-je devenue minimaliste

  1. Pour ma part, ça commencé par un sentiment d’étouffement dans ma chambre chez mes parents. Je n’arrivais jamais à voir les dessus de mes bureaux, j’ouvrais mon armoire de produit de beauté pis ça déboulait comment c’était surchargé. J’ai mes tiroirs et mon bureau d’étude/ordi était loin d’être agréable pour étudier. J’ai découvert Pinterest et là PAF ! tout à commencer. 🙂

  2. Je suis en instance de séparation et je dois dire que je me suis rendu compte que j’avais beaucoup accumulé de trucs inutiles au fil des ans et je me rends compte que de me débarrasser des choses inutiles me fait le plus grand bien; sans compter que cela me permet de donner au suivant et aussi de faire des heureux !

    Bref, vivre avec moins va me permettre de moins déménager de trucs, d’être moins encombré et d’avoir besoin de moins d’espace sans compter les économies futurs que cela va engendrer…

    Merci pour ce blog.

  3. Pour moi ce mode de vie m’a toujours plus inconsciemment , j aime voir les espaces épurés . Sauf que depuis que je me suis marié je suis entourée de bric à brac laisser dans notre appartement qui appartenait à mes beau-parents . Je n’ osais pas trop faire le vide de peur de retirer des souvenirs à mon mari ou que la belle mère ne soit déçus que je donne ou jette ce qu elle a laisser . Donc j ai vécu avec des choses toxiques et inutiles qui m embêter mentalement . On a donc déménager pour plus grand avec l arrivée des enfants mais même après le déménagement on a repris ce qu il y avait . J ai quand. Même pu jeter quelque truc ou donner mais ce n est pas assez. C est pour ça que je visite votre site pour avoir des pistes en tout cas je suis motivé il me reste peu de choses d avant mais mon mari est comme un écureuil il stocke et dans un appart on est vite débordée mais bon je ne perds pas espoir ( vide dans les vêtements les miens les enfants c est fait ) la vaisselle aussi que ce que j utilise voila mes premiers pas en espérant arriver au but . Et ENFIN respirer car je me sens étouffé par tant de choses .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *