Ce que je n’achète plus depuis que je suis minimaliste – Première année de minimalisme

ce_que_je_nachete_plus_minimaliste

Devenir minimaliste est un cheminement qui demande du temps. À commencer par réduire ses besoins, désencombrer sa vie matérielle, spirituelle et virtuelle, apprendre de nouvelles manières de vivre et toujours faire grandir sa personne.

Devenir minimaliste signifie de faire de la place pour ce qui compte vraiment. Laisser partir les objets superflus qui nous empoisonnent la vie quotidiennement. Garder que ce qui nous est réellement utile.

À mon avis, devenir minimaliste c’est aussi devenir écolo. On prend conscience de la roue de la consommation, ce qui permet de découvrir des alternatives plus durables et faire des achats de qualité lorsque le besoin se présente.

Voici donc la liste des objets que je n’achète plus, maintenant que je suis minimaliste.

1. Papier essuie-tout

serviettes

Source photo droite: MurLifestyle

Les torchons deviennent vos meilleurs alliés. Honnêtement, ce petit changement en fait beaucoup pour l’environnement et je ne m’en rends même pas compte que je n’ai pas cet essentiel dans ma cuisine.

2. Éponges jetables

J’utilise cette brosse à la place. C’est tellement plus beau et ça lave mieux!

3. Maquillage conventionnel

Je me maquille avec des cosmétiques aux ingrédients naturels.

IMG_0642

4. Savon à vaisselle conventionnel

Je fais remplir un contenant de savon à vaisselle naturel en vrac.

5. Savon à lessive

Je fabrique maintenant le mien à partir de trois ingrédients simples : Bicarbonates de soude, Soda à laver et savon de Marseille.

lessive-maison

6. Papier d’emballage cadeau

Je réutilise les papiers bruts lorsqu’on achète quelque chose de fragile au magasin. Ça n’arrive pas souvent, mais j’offre beaucoup moins de biens matériels qu’avant.

7. Cadeaux

Je n’achète plus de cadeaux sans signification lors des fêtes et anniversaires. Je préfère offrir des places pour des évènements, faire une activité, ou offrir quelque chose qui sera utilisé par la personne qui le reçoit.

 8. Shampoing sec

Avant, j’achetais une bouteille en vaporisateur de shampoing sec qui coûtait environ 17 à 20$ par mois. Maintenant, j’utilise celui de Lush qui dure des années! Fait avec des ingrédients naturels, c’est moins nocif pour moi et pour l’environnement! Cette alternative produit beaucoup moins de déchets (1 contenant recyclable par 2-3 ans, comparativement à un vaporisateur par mois).

9. Vernis à ongles

J’avais une collection de près de 40 vernis, il ne m’en reste qu’un seul. Un. C’est tout! Cela est toxique de toute façon et qui a déjà terminé une bouteille? Rarement probablement.

vernis_a_ongles

10. Shampoing et revitalisant en bouteille

J’utilise les pains shampoing de Lush. Sans emballages et plus pratiques.

IMG_0469

11. Livres

Il est toujours possible de les emprunter ou de les louer à la bibliothèque.

12. DVD

Netflix et YouTube sont mes meilleurs amis.

13. Parfums

Je termine les deux bouteilles que j’ai depuis 2-3 ans, après c’est fini. Les huiles essentielles et l’odeur de mon simple savon me parfumeront de leurs bonnes odeurs naturelles.

14. Dentifrice

Lorsque mes tubes format jumbo que j’ai depuis des lunes seront terminés, je n’en rachèterai pas. Je ferai mon propre dentifrice à base de bicarbonate de soude et d’huile de coco.

BATHROOM_STYLED_HI_RES_10

source photo: MûrLifestyle 

15. Plats de plastique

Je n’achète plus de plats en plastique pour les lunchs. Je trouve que les aliments y sont moins frais et se dégradent facilement. Je préfère les plats en verre ou les pots Masson.

16. Produits de nettoyage

J’utilisais les Swiffer avec les serviettes jetables. Maintenant, j’utilise une vadrouille! Le bicarbonate de soude, le vinaigre, les huiles essentielles et le savon de Marseille peuvent faire de merveilleux produits de nettoyages non dommageables pour la nature.

17. Médicaments, onguent

Sauf un très petit pot d’Advil,  je n’achète plus de médicaments pour la pharmacie. Je déteste prendre des médicaments et je crois que guérir repose sur la bonne volonté, le repos et une saine alimentation. Si je me fais mal, un peu de savon et d’eau suffisent pour guérir.

23

18. Talons hauts

J’avais beaucoup de chaussures à talons, mais je ne les portais pratiquement jamais. De toute façon, ce n’est pas bon pour le dos et les jambes. Faites des recherches!

14

19. Magazines

Les magazines encouragent la consommation et traînent dans le salon une fois lus.

20. Livres de recettes

Je cuisine toujours avec ce que j’ai dans le frigo. Si j’ai envie de cuisiner quelque chose en particulier, je fais une recherche sur le web. Je consulte rarement mes livres de recettes sauf lorsque je manque d’inspiration (et encore là, je ne ferai pas la recette dans le livre).

21. Chandelles

J’achetais beaucoup beaucoup de chandelles (celles du Bath & Body Works en particulier). Je préfère désormais avoir une seule chandelle, mais qui sent vraiment bon et la faire brûler que quelques minutes les jours où j’en ai envie.

22. Bijoux

Avec le temps, j’ai réalisé que c’est la dépense la plus inutile qui soit. Les bijoux bons marché ternissent et laissent des marques noires sur la peau (qui ne doivent pas être naturelles). J’ai gardé mes quelques vrais bijoux que je peux porter tous les jours et qui restent beaux.

23. Décorations

Toutes ces statuettes de têtes de chevreuil, les coussins décoratifs, les bidules inutiles qui sont à la mode ont quitté mon style de vie. Je préfère avoir des articles qui ont du vécu et qui me rappellent des souvenirs. Les décorations que j’utilise dans mon décor sont des choses que je possède déjà, qui sont modifiées pour agrémenter le décor.

deco_minimaliste

avant  &  après

24. Gadgets de cuisine

Coupe-avocats et éplucheurs de ce monde. Fini. Un bon vieux couteau peut tout faire.

25. Câble (télévision)

J’ai coupé le câble à l’été 2015. Depuis, j’écoute Netflix, YouTube et Tou.tv. Je ne suis pas une personne qui aime regarder la télévision de nature.

. . .

Donc, ce sont les principales choses que j’ai décidé de ne plus acheter dans la dernière année. J’essaie de devenir de plus en plus minimaliste en réduisant mes biens matériels et en rendant ma vie plus simple jour après jour.

Lorsque je termine quelque chose comme un produit ou un aliment, je me demande s’il n’y a pas moyen de faire autrement, pour éviter de racheter ce produit.

Quelles sont les choses que vous avez décidé de ne plus acheter? Par quoi les remplacez-vous?

. . .

Autres articles:

réduire besoins

vivre_avec_un_emploi

finances_minimalistes

Partagez ceci:

49 réflexions sur “Ce que je n’achète plus depuis que je suis minimaliste – Première année de minimalisme

  1. Je n’achète plus de sacs ‘ziploc’, il est facile de réutiliser ceux des pains, des fruits congelés, etc. En plus, il y a quelques artisans qui font des sacs à collation réutilisables, mes préférés sont de La Ptite trousse! Pour les produits ménagers, vive le vrac et les guenilles recyclées de vieux chandails ou vieilles serviettes ! 🙂
    Par contre, j’aimerais beaucoup avoir la force d’acheter que du linge usagé et moins de souliers… disons que c’est mon point faible!

  2. Il y a plusieurs éléments dans la liste dont je me suis toujours passé ou presque. Il y en a, par contre, dont j’aurais de la difficulté à me passer, comme les plats de plastique. J’en ai en verre, mais pour les lunchs des enfants, c’est un peu périlleux 😉

  3. Les essuis-tout! Les gens se demande comment je fais pour passer 6 rouleaux par année ou 1 ans 1/2! Facile: avoir plusieurs guenilles fait avec toute sorte de vêtements qui ne se redonne pas dans les friperies… Je les utilise seulement en cas de gastro (soit environ 1/2 rouleau lol par vomit) et les dégâts du chiens….. J’utilise seulement maintenant du Dawn et du vinaigre comme produit pour nettoyer.. la vaisselle, le linge, les planchers etc… c’est tellement économique d’acheter 1 seul produit (a vrai dire 2) pour tout faire. Prochain achat de minimalisme quand mes autres seront terminées car elle sont en plastique ; la ptite brosse pour laver la vaisselle.

  4. Fait moi signe pour une bonne recette de dentifrice maison 😉
    Je fais le mien depuis un bon bout et j’ai eu une entreprise de cosmetique sains et écolo. Je donnais même des cours au gens pour leur montrer a fabriquer leur crème, barres de savon, dentifrice, produits d’entretien ménager…

    1. je n’ai pas encore de recettes, mais souvent c’est moitié huile de coco et moitié bicarbonate de soude avec des huiles essentielles de menthe!! 🙂

    2. j’ai changé mon téléphone -maison ,savez-vous que à partir d’un cellulaire Rogers,vous pouvez demander un modem pour la maison qui remplace une ligne terrestre pour seulement 10$ de plus par mois ce qui fait une économie de 25$
      par mois et pour la télé on as acheté l,antenne TERK pour une image précise et ce qui donne 4 postes

  5. Wow, en te lisant,j’me me rend compte que j’ai plus d’étapes de franchies que je ne le pensais! Yeah!! Pour le dentifrice, Lush en a aussi en comprimés si ça peut t’intéresser. Je tente de devenir minimaliste, j’ai encore des croûtes à manger, mais ça s’en vient. La seule chose que je me suis fais une raison, je ne suis pas du tout « diy » pour les produits maison, alors vive les produits nettoyants en vrac ! J’aime beaucoup Lemieux. Bravo! J’aime beaucoup te lire, bonne continuation!

  6. Le shampooing sec, il faudrait bien que je m’y mette. Le no-poo m’intéresse aussi, mais on dirait que j’ai la flemme.

    La pâte à dent maison aussi (pour moi au moins), faudrait aussi que je m’y mette. Comme c’est là, j’ai de la pâte à dent en poudre pour encore mille ans. J’aime bien.

    J’ai flushé tous les magazines/livres de cuisine de la maison moi aussi dernièrement. Vive Internet.

    Je me débarrasse lentement de mes livres de voyage (point faible) et des autres livres (sauf ceux des enfants que je limite en nombre, mais que je ne veux pas éliminer, histoire qu’ils en aient toujours à disposition pour feuilleter.)

    Mes vieux trucs du cégep et de l’université : ciao bye.

    1 paire de sandale, 1 soulier propre, 1 botte de printemps et une botte d’hiver, c’est tout.

    J’ai réduit beaucoup sur la nourriture « en stock » qui finissait souvent par ne jamais être utilisée réellement.

    Pas de câble depuis une dizaine d’année. Les produits de nettoyage sont maison depuis des années (sauf la lessive et le savon à vaisselle, mais là, je vais aller voir la recette, je suis rendue là!).

    Essui-tout, tampons, tampons démaquillants, q-tips, lingettes humides, kleenex, couches jetables : ciao bye depuis quelques années pour la majorité.

    Les médicaments, on les a BEAUCOUP utilisés en voyage dans la dernière année, mais ici, pratiquement jamais. Un petit exemplaire des incontournables pratiques et une bonne collection de HE et de TM. Tadam!

    Les cutex : j’y avais pas pensé! merci!

  7. Oh non, je ne dirais pas une dizaine d’années… Disons qu’on a toujours été peu demandants matériellement (et financièrement), on a toujours eu peu de besoins matériels. Éternels locataires, ça nous a tout pris pour prendre la décision d’avoir une voiture (3 enfants et un métier qui demande de se déplacer à toute heure du jour ou de la nuit, ça commençait à être pratique).

    Je dirais qu’on s’y attarde à ce besoin d’épuration plus sérieusement depuis 2-3 ans (et depuis le retour de notre dernier voyage long cours il y a 2 mois, je suis en feu), mais que ça a toujours été un peu là, en trame de fond, sans vraiment y porter attention. Maintenant, c’est juste plus réfléchi et ça s’étend à plus de choses… 😉

  8. Intéressant!
    Moi aussi je vois que nous avons beaucoup de chemin de fait quand même! Pas trop le choix… en vivant dans un motorisé à temps plein.

    Mais, les produits de nettoyage, dentifrice, savon, etc. fait soi-même, j’aimerais bien m’y mettre! C’est juste un peu complexe d’avoir tous les ingrédients sous la main dans notre contexte…

  9. Nous on change notre façon de vivre graduellement. Le gros changement une seule voiture pour la famille! Nous aussi, on achète plus d’essuie-tout. On a diminué les kleenex, le papier toilette, les lunettes humides, serviettes sanitaires, couches de bébé….Vive la version lavable!!
    Mon point faible, je n’arrive pas à me défaire d’un seul livre de ma grosse bibliothèque!

  10. Attention avec le bicarbonate dans le dentifrice, parle-en à un dentiste avant, si tu as l´émail fragile, ce n’est pas conseillé en usage quotidien… pour tout le reste, bravo !

  11. Tu es inspirante ma belle. Depuis quelques mois que je m’intéresse sérieusement au minimalisme. Un travail a déjà commencé à s’opérer d’ailleurs… à peine commencé mais déjà je sens une légèreté, une liberté… Je réalise à quel point on est contrôlé par nos objets… Maintenant c’est assez. J’aspire à la liberté dans ma vie, à tout point de vue. Alors d’appliquer le mode de vie minimalisme est en plein ce dont j’ai besoin. Quel bonheur!

    Te suivre est un réel bonheur!

    Merci.

  12. Bonne idée la brosse à vaisselle je vais essayer, je comptais remplacer mes éponges par les éponges qu’on fabrique soi-même avec des récups textiles (au nom imprononçable que j’oublie tout le temps) mais ça me semblait fastidieux, bien que ça permette de recycler les vêtements abîmés… je n’en suis pas encore là car j’ai du stock d’éponges d’avance mais j’y réfléchis déjà.
    Liste non exhaustive mais ici plus de papier absorbant ni de mouchoirs en papier (et beaucoup moins de PQ), plus de télé non plus et j’ai fini par couper Netflix aussi, plus de DVD ni de CD vive le numérique, pas mal d’autres trucs auxquels je pense pas sur le moment 🙂

  13. Je comprends et j’appuie ta démarche de réduction de la consommation, mais je ne peux m’empêcher de noter cette vision très capacitiste de la santé que je ne trouve pas du tout inclusive, et je te cite: « je crois que guérir repose sur la bonne volonté, le repos et une saine alimentation »… Non, la guérison et la gestion de la santé ne reposent pas essentiellement sur la bonne volonté des gens.

  14. Puisque c’est dans un but écologique aussi, la viande devrait être dans cette liste. L’élevage est un grand responsable de l’effet de serre, plus que les transports.

    1. Oui, vous avez entièrement raison. Par contre, j’ai diminué ma consommation de viande de 75% depuis 1 an. Je ne désire pas m’attribuer l’étiquette de «végétarienne» parce que les gens se mettent à analyser tout ce que tu manges et c’est très déplaisant. Aussi, je ne veux pas commencer à être difficile lorsque je suis invités à manger ailleurs. Je ne veux pas imposer ma manière de vivre aux autres par rapport aux repas. Je mange ce que ça adonne de manger et voilà! C’est moins stressant ainsi. Mais juste la diminution, je trouve que c’est déjà une très grande amélioration. 🙂

  15. Très intéressant! Je n’utilise plus où n’ai même jamais utilisé la plupart de ces articles et ils ne me manquent pas!
    Par contre, j’ai du mal avec ce passage: «(…) je crois que guérir repose sur la bonne volonté, le repos et une saine alimentation.» Faut avoir la chance d’être en santé pour dire quelque chose comme ça. C’est assez capacitiste.
    Au plaisir de vous lire à nouveau!

    P.S. Il y a une petite faute dans le texte. On dit «une chandelle qui sent vraiment BON« et non pas «bonne». 😉

  16. Depuis que j’ai eu mes enfants je n’utilise presque plus d’essuie-tout. Je n’ai jamais acheté de lingettes pour les fesses de BB car je trouvais ça trop froid, parfumé, et polluant pour l’environnement à la place j’ai acheté des mini débarbouillette, les blanches pour la figure et les petites mains et les couleurs pour les foufounes. Au début je pliais mes mini débarbouillettes mais à la longue j’ai fini par installer 2 bacs sous mon armoires une pour les blanches et une pour les couleurs et au sortir de la sécheuse je les mettais dans les bacs pas plier. Quel économie et en plus mes enfants n’ont pas eu à subir le froid des lingettes car je mouillais mes débarbouillettes d’eau température pièce. Je recherche toujours des façons de ne pas utiliser toutes les inventions de lingettes qu’on essaie de nous vendre et sur votre sit je viens de trouver la façon de régler un gros héritant auquel je pense depuis les mois les maudits tubes de pâte à dent qui doivent polluer en quantité industriel. Je vais essayer votre dentifrice maison et exit tous ces tubes. Merci beaucoup pour toutes ces informations je crois que je suis minimaliste à environ 60% actuellement.

    1. Merci beaucoup pour votre partage sur les lingettes de bébés! j’ai hâte d’avoir des enfants pour appliquer ces trucs!! 🙂

  17. Tu es la preuve que l’on peut vivre heureux et en harmonie avec l’environnement . Au fils des ans nous nous sommes créé des besoins non essentiels et inutiles . Mais j’avoue que le réaliser ne se fait pas du jour au lendemain …c’est comme une vieille habitude avec laquelle on s’accroche . Perso je m’habille seconde main au comptoir familial ou encore dans les friperies .La déco à la maison je prends des objets et leurs donnent une deuxième vie .D’ailleurs c’est l’une de mes fierté .Papier essuie tout …connais pas ! Je prends des vieux draps et fait des guenilles .Mais j’avoue que j’ai beaucoup de chemin à faire pour te rejoindre mais je sais que ce n’est pas une compétition mais bien une prise de conscience avec laquelle je me sens comme dit si bien Mélanie une liberté .

    Merci de ton témoignage inspirant

  18. Merci pour vos temoignages inspirants et encourageants. Ajout faciles à la liste dans l’esprit zero dechets : plus de papier alu et de plats jetables en alu, plus de pailles, de boissons gazeuses. Venir avec ses ustensiles dans les restaurants qui servent dans de la vaisselle jetable. Acheter des fruits et legumes non emballés. Acheter les produits d epicerie en vrac. Apporter son sac à pain chez le boulanger. Faire son yaourt soi meme. Supprimer les sauces toutes faites qui encombrent le frigo… faire soi même est plus sain et plus satisfaisant !

  19. Je te dis bravo pour ces changements ! Je suis admiratif ! Il y a encore certaines choses dont je ne peux me passer pour l’instant… Pour les livres, je m’en suis séparé de la grande majorité dernièrement et j’ai trouvé une alternative : la liseuse 🙂

    1. Êtes-vous française? Mon conjoint est français et pour lui, il est inconcevable de ne pas avoir d’éponges. Par contre au Québec, nous utilisons des torchons en laine ou en tissus pour nettoyer les surfaces. 🙂

  20. Perso, j’ai arrêté d’acheter des déodorants et le fabrique moi-même (ça ne coûte rien!). Ce que j’aime c’est qu’on peut varier les odeurs à l’infini!

  21. Plus de télé depuis 4 ans
    Bibliothèque pour les livres
    Deco minimalistes
    Vêtements non portes depuis un an: au revoir !!!
    Cuisine beaucoup de touski et achete de la bouffe quand j’ai mangé ce qu’il reste
    Plus de gel douche. Un savon naturel fait l’affaire
    Plus nettoyant. Le bicarbonate de soude et du vinaigre simple et efficace.

  22. Le jour où je réussirai à cesser d’acheter des produits de beauté haute gamme je vais avoir fais un sapré pas dans la bonne direction. C’est pour moi le plus grand défi et je veux tellement y parvenir!! Je tente de tout terminer mais je rachète systématiquement! Incapable de passer à des produits naturels car j’ai l’impression qu’ils sont inefficaces parce que trop naturels justement… même si je sais bien qu’on paie cher les produits de beauté des grandes marques et qu’ils sont probablement chimiques et pas plus performants… Ma prochaine étape je termine mes gels douche et je reviens à la bonne barre de savon. Le défi aussi c’est de faire comprendre à la famille qu’on ne veut plus de cadeaux , d’objets inutiles etc…

  23. jadore ton texte il me rejoint beaucoup. jai aussi coupé le cable il y a 2-3 mois car je n’écoutait pas la télé. moi et ma ville de 12 ans sommes comme toi des netflix streaming girl. je nai pas non plus d’essuit-tout.
    coté maquillage c’est occasionnel et jai juste un crayon, un mascara et un seul rouge a levre et je ne met pas de vernis.
    je loue mes livre a la bibliotheque, jai fais mon minimaliste vetement cet hiver, mais il est a refaire car jaimerais quil soit encore plus profond.
    produit de nettoyage jai une aspirateur et une vadrouille a vapeur je met 2-3 gouttes d’huile essentiel a linterieur du reservoir.
    coté parfum a la fin de mes bouteilles ce sera la fin .

    plus je désencombre mieux je me sens 🙂

    1. Oui! J’ai même hâte de terminé mes bouteilles de parfum haha! Merci pour votre commentaire :D!

  24. Bonjour, merci pour tous ces trucs et astuces 😉 Personnellement, je m’y mets doucement. Je n’achète plus de cotons démaquillant, remplacés par des tissus en coton lavables (plus grands et plus agréables), j’essaie de minimaliser ma garderobe (pas simple!) et n’achète plus de vêtements neufs car j’ai plus qu’il ne m’en faut et j’ai trouvé une excellente couturière près de chez moi, j’utilise beaucoup de microfibres pour le nettoyage (poussière, miroirs, sols, etc.), la plupart des détergents ont été remplacés par le vinaigre blanc et un produit pour nettoyer les vitres, mais il me reste encore les produits pour la vaisselle et le linge… J’ai vidé ma bibliothèque de moitié mais il me reste encore 400 livres aïe aïe aïe, aucun CD, DVD (ça compense un peu, non ;-)). Enfin progressivement, je désencombre et remplace mes produits par d’autres plus durables, plus écolos . Je vais tester suite à ton article les shampooings lush. Cela me semble une excellente idée!

    1. Wow tout un désencombrement! Continuez de changer positivement vos habitudes de consommation. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *